Pension alimentaire et enfants majeurs :

En vertu de l’article 371-2 du code civil :

« Chacun des parents contribue à l’entretien et à l’éducation des enfants à proportion de ses ressources, de celles de l’autre parent, ainsi que des besoins de l’enfant. »

L’obligation pesant sur les parents de contribuer à l’entretien et à l’éducation de leurs enfants ne cesse pas à la majorité des enfants.

En effet, la pension alimentaire continue d’être versée à l’enfant majeur lorsque celui-ci n’est pas en mesure de subvenir seul à ses besoins.

Par exemple, s’il poursuit des études ou s’il est sans emploi.

Cette obligation pèse sur les deux parents.

C’est l’autonomie financière de l’enfant qui met fin à l’obligation de contribuer à l’entretien et à l’éducation de ses enfants.

Ainsi, lorsqu’un jugement du Juge aux Affaires Familiales du Tribunal Judiciaire a fixé une pension alimentaire au profit d’un enfant, le ou les parents débiteurs doivent saisir le juge, afin que celui-ci prononce l’arrêt du versement de la pension alimentaire au profit de l’enfant majeur, s’assumant seul financièrement.

Un enfant majeur peut également saisir le Juge aux Affaires Familiales pour obtenir une pension alimentaire de ses parents s’il se trouve en difficultés financièrement.

Le montant de la pension alimentaire est fixé selon les ressources des parents et les besoins de l’enfant. Chacun d’eux devra justifier de ses revenus mensuels, ainsi que de ses charges fixes mensuelles.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à me contacter au cabinet.